La presse en parle !

« L’approche singulière  de Catherine Lefaivre  repose sur un changement de relation à la nourriture. Grâce à de profonds voyages dans l’inconscient, l’hypnose permet de comprendre le surpoids et de trouver des ressources pour mincir. »

 

Spécial Santé - CA M'INTERESSE

Le juste poids sans régime

Ici pas de recette, ni le moindre conseil diététique. L'auteur s'intéresse aux raisons de la "grossitude" pour reprendre son vocabulaire imagé et nous aide a explorer notre relation avec la nouriture. En pratique, tests, coloriages, exercices, quizz nous permettent de nous raconter de nouvelles histoires à table, de nous "auto hypnothiser": fini de manger plus et dans la culpabilité à cause de maman ou de nos relations avec les hommes, écoutons, nos sensations, notre plaisir.

Ca change tout !

PSYCHOLOGIES MAGAZINE

Catherine Roumanoff, qu'est ce qui est décisif ?

La prise de conscience du "c'est possible". Je cherche à impulser le déclic qui permet de transformer sa vie. Un changement, même minime, permet une redistribution des cartes, résolument plus joyeuses à vivre. 

FEMMES ACTUELLES JEUX - 2020

Idéal pour toutes celles qui n'arrivent pas à respecter les règles de leur hygiène alimentria parce que leur émotions prennent le dessus sur leur raison. L'hypnose aide a réaliser que l'on a en soi des richesses a devellopé et qui peuvent nous remplir sans que la nourriture ait besoin de jouer ce rôle.

Comment? 

Pendant la séance, vous êtes dans un état de relaxation profonde. Ce qui vous permet d'avoir l'esprit plus receptif et ainsi de mieux entendre les suggestions prodiguées et de modifier les attitudes inconscientes qui vous empêche de perdre du poid. "L'hypnose permet de renforcer la motivation et la confiance en soi" relate Catherine Roumanoff Lefaivre.

FEMINA SPECIAL MINCEUR 

Vous expliquez dans votre ouvrage "Les 5 secrets pour maigir avec l'hypnose" que l'hypnose vous a aidé à maigrir.

Oui l'hypnose est très efficace pour ça. Chaque kilo est une histoire émotionnelle. Le cerveau généralise beaucoup et on prend des mauvais automatisme. Alors comme en informatique, avec un nouveau calcul on peur reprogramme le cerveau. 

ANGERS MA VILLE (SANTE BIEN ÊTRE.)

PASSAGE TV

AVEC KARINE ARSENE

SUR C-NEWS OCTOBRE 2018

PASSAGE TV

TELE ANGERS

Article presse hypnose Catherine Lefaivre pour Marie Claire
avec l'hypnose j'ai maigris témoignage
avis sur maigrir avec l'hypnose article de presse
Les « psys coupe-faim » Romina Rinaldi

Quand les kilos parlent…

C’est désormais un fait établi : les régimes et surtout les longs passés de régimes (alors multipliés) jouent un effet important sur la prise de poids à long terme [1]. C’est souvent en dernier recours, après maintes déceptions, que des personnes pourtant volontaires arrivent chez Catherine Roumanoff, hypnothérapeute, auteure de 5 secrets pour maigrir avec l’hypnose (Eyrolles, 2019) et chroniqueuse au Cercle Psy. « De manière générale, l’hypnothérapeute part du comportement réel avec la nourriture pour ensuite interroger l’inconscient sur sa fonction, sa signification sous-jacente, explique-t-elle. Par exemple, j’ai récemment accompagné une dame qui mangeait systématiquement avant d’avoir faim, pour ‘tenir le coup’. Cela m’a permis d’ensuite interroger l’inconscient sur ce que représentait ‘tenir le coup’. Nous avons retrouvé le souvenir traumatique d’un accident de voiture après lequel elle avait ‘tenu le coup’ de la sorte ». Si le traumatisme est parfois présent et réinterrogé par l’hypnose, ce n’est pas toujours le cas. « Cela peut être une personne à qui on a dit qu’elle était gourmande : elle s’est identifiée à cela, elle se considère comme gourmande et porte cette étiquette inconsciente qui oriente ses comportements. Ou il peut s’agir de croyances : dans ma famille tout le monde est gros, donc si je suis mince, je ne fais plus partie de ma famille… Pour d’autres personnes, il existe des bénéfices secondaires, souvent bien dissimulés, à rester en surpoids : se protéger, tenir son conjoint à l’écart, etc. Dans certains cas, plusieurs de ces éléments sont présents à la fois. Ces représentations et ces conflits sont déliés en séance. Parfois, une séance suffit, le déclic est fait… parfois plus. » Une libération qui passe aussi par le fait de retrouver les sensations corporelles de satiété et le plaisir de s’alimenter. « La plupart des personnes en surpoids ne mangent plus par plaisir, mais parce qu’il le faut… il faut manger à telle heure ou équilibré. Du coup si je veux un dessert, je dois manger une salade avant… donc je mange plus que le dessert seul. »

En marge de ces techniques, il existe d’autres options (hypno)thérapeutiques : « Il arrive aussi d’utiliser une forme d’hypnose plus directive, si la personne y adhère, dans laquelle il est possible de faire vivre à l’inconscient une opération de type bariatrique, qui est alors une métaphore. L’inconscient étant particulièrement sensible aux métaphores, il va réagir à cette hypnose en diminuant les prises alimentaires ». Une technique aussi appelée « anneau gastrique virtuel » qui, si elle peut donner de bons résultats, ne cible pas la cause sous-jacente du problème de poids. Dès lors, comme dans une chirurgie « classique », les échecs ou retours de manivelle sont possibles. « Je vois de plus en plus de patients qui viennent chez moi après une chirurgie bariatrique, confie l’hypnothérapeute. C’est assez simple pour eux de reprendre du poids : il leur suffit de manger peu, mais tout au long de la journée… » 

INÉDIT WEB > Les « psys coupe-faim »